Le discours du Maire

Au lendemain des municipales, première intervention publique.

 

Mes chers amis

 

Me voilà Maire, un peu surpris, mais aussi ravi.

J’ai connu le Monteil au Vicomte en entrant dans la famille de mon épouse.

Babeth m’a amenée vers ses racines, m’a montré ce pays, dur, m’a raconté son oncle et son grand-père, tous les deux maçons, émigrés modernes.

J’y ai fait un parallèle avec ma propre famille, mourant de faim en Sierra Nevada, ou dans les Ardennes, et décidant de tout quitter pour essayer de vivre mieux ailleurs.

De cet ailleurs, il ne reste rien. Et j’ai donc adopté les racines de mon épouse.

Me voilà donc Maire, et cela grâce à une équipe, je ne dis pas mon équipe, mais une équipe.

Cette équipe en partie menée par Christian.

Christian mène une vie publique depuis 25 ans. Il connaît tout ici, du moindre près à chacun des habitants. Il est connu et reconnu dans toutes les instances.

Nous avons fait le tour de l’état de la commune. Et j’y ai vu de la prudence, de la gestion de père de famille, et un redressement lent mais sûr depuis qu’il a pris en charge le Monteil.

Et je vais maintenant heurter sa modestie, je me suis aperçu lors de cette campagne de l’aide et du temps qu’il donne généreusement à tous ceux qui sont dans le besoin.

 

Me voilà donc Maire, car Christian m’a proposé sa charge, un jour de février dernier, pendant que son fils labourait son jardin.

Il m’a guidé, conseillé, présenté à tout le monde.

On a mené ensemble une campagne, courte, mais très intense, où nous n’avons eu que des mots vrais.

Nous avons eu le succès que vous connaissez. Christian va rester dans l’équipe et guidera mes premiers pas.

Pour hier, aujourd’hui, et demain, merci Monsieur Meyer.

 

Je suis donc Maire, et j’ai parlé d’équipe. Chaque membre de cette équipe m’a soutenu, et m’a apporté, qui le conseil, qui l’amitié. Je veux leur dire que je ne conçois pas un travail sans eux, dans la concertation, et que nous allons tous nous y mettre.

Je les remercie tous ici, et je vous félicite tous pour votre score personnel.

Il faut voir dans les résultats de ce vote, clair et net, le reflet de vos valeurs. Merci encore à vous.

Je suis donc Maire du Monteil, et je veux remercier les habitants de la commune, non pas seulement les 100 personnes qui ont glissé mon nom dans une enveloppe bleu dimanche dernier, (ça, dieu le leur rendra), mais tous les habitants de la commune du Monteil au Vicomte, pour qui, je leur assure ici, que je vais donner le meilleur de moi-même, pour notre bien-être, notre école, et notre patrimoine.

Je vous remercie tous, et maintenant trinquons aux 6 prochaines années.

Le Monteil au Vicomte le village anti-stress